Voici le témoignage et les conseils d’Ahmed, un parieur marocain

pari sportif au Maroc

Bonjour à tous ! Avant toute chose, il convient de me présenter : je m’appelle Ahmed et je suis un Casablancais de 29 ans. Depuis maintenant trois ans, j’ai pris l’habitude de parier régulièrement en ligne et je dois dire que le succès est plutôt au rendez-vous !

Nous sommes d’ailleurs de plus en plus nombreux à parier depuis le Maroc et j’ai donc décidé de rejoindre l’équipe de Paris Sportif TV pour vous faire part de mon expérience. Je vais notamment vous donner plusieurs conseils en vue de gagner de l’argent sur le long terme…

Mes débuts en tant que parieur

Raja Casablanca

Comme de nombreux Marocains, je suis un passionné de foot depuis ma plus tendre enfance. N’en déplaise à certains supporters du Wydad, mon cœur penche très nettement en faveur du Raja Casablanca ! Je suis également un grand fan de la sélection tant les Lions de l’Atlas m’ont souvent fait vibrer, notamment en 2004 lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Enfin, je soutiens l’Olympique de Marseille et le Real Madrid en Europe, avec une attention particulière pour les matchs de Ligue des Champions.

Au fil des ans, j’ai acquis de nombreuses connaissances grâce à ma passion pour le football. Cela me permet de deviner fréquemment les résultats des matchs à venir et d’analyser avec pertinence le déroulement d’une rencontre. Il y a trois ans, j’ai donc décidé de faire fructifier ces compétences en me lançant dans les paris sportifs. Dès le départ, je me suis fixé deux règles : cette activité ne devait ni empiéter sur mon plaisir de visionner un match de foot, ni se révéler être un gouffre financier.

MDJS

J’ai sauté le pas le jour d’un derby entre le Wydad et le Raja en m’inscrivant sur le site de la Marocaine Des Jeux et Des Sports (MDJS). Mon premier pari s’est soldé par un échec puisque mon pronostic sur une victoire du Raja s’est avéré incorrect. A ce propos, je vous déconseille de parier sur votre club de cœur car cela vous prive de la lucidité nécessaire, et je l’ai appris à mes dépens !

Un changement radical pour des jours meilleurs

Par la suite, j’ai commencé à gagner régulièrement de l’argent en pariant sur la Botola et les championnats européens comme la Ligue 1, la Premier League et la Liga. Cependant, je restais insatisfait des conditions dans lesquelles je jouais sur le site de la MDJS. Soyons honnêtes, leur interface reste assez archaïque et la navigation s’avère difficile par moments. De plus, les cotes sont plus basses que celles présentes chez les bookmakers internationaux et aucun bonus n’est disponible pour les parieurs. Le choix est également restreint avec 8 sports seulement : le football, le basket, la boxe, le football américain, le handball, le hockey sur glace, le rugby et le volley. Au bout de quelques mois, j’ai donc décidé de me tourner vers un autre site de paris sportifs.

Pari sportif Maroc

Soucieux d’éviter les opérateurs peu scrupuleux, je me suis orienté vers les bookmakers autorisés en France, c’est-à-dire ceux qui sont agréés par l’ARJEL. Il faut savoir que ces plateformes sont entièrement légales et permettent de miser sur la Botola ainsi que sur de nombreuses disciplines. J’ai même récupéré un bonus de bienvenue lors de mon inscription ! A l’heure actuelle, je n’utilise plus mon compte sur la Marocaine et je joue sur trois bookmakers internationaux à la fois en fonction des cotes disponibles pour chaque match. Les résultats sont formels : chaque pari sportif gagnant me rapporte deux à trois plus d’argent !

Mes habitudes en tant que parieur aguerri

Aguero 2019

Si mes bénéfices proviennent essentiellement de mes paris sur le football, je commence à miser sur d’autres disciplines, à savoir le basket et le tennis. Les opportunités sont à saisir dans chaque sport, autant en profiter ! J’estime gagner en moyenne entre 300 et 400 euros (entre 3181 et 4241 dirhams marocains) chaque mois grâce à mes pronostics. En résumé, je mise autour des 1000 euros (10603 dirhams marocains) et je récolte entre 1300 et 1400 euros (entre 13784 et 14844 dirhams marocains).

Le chemin parcouru est immense dans la mesure où j’ai commencé avec seulement 100 euros lorsque je me suis inscrit chez un bookmaker international. Je déconseille d’ailleurs aux nouveaux parieurs marocains de jouer une grande somme d’argent dès leurs premiers paris. Si le pari sportif n’est pas fait pour vous, autant limiter les frais ! Il y a un calcul très simple à réaliser pour savoir si vous êtes sur la bonne voie : le ROI. Ce taux se calcule de la façon suivante : (évolution du capital / mise totale) x 100. Si ce pourcentage est positif, cela signifie que vous êtes gagnant depuis vos débuts. Pour ma part, je possède un calcul ROI de 4%, ce qui est plutôt pas mal pour un parieur non professionnel. J’actualise ce taux toutes les deux semaines et je vous conseille d’en faire autant.

astuce pari sportif Maroc

Outre mes connaissances en matière de sport, je pense que la clé de la réussite se trouve dans ma façon de concevoir le pari sportif. Il s’agit avant tout d’un plaisir et d’un moyen d’ajouter une dose d’adrénaline supplémentaire lorsque je regarde un match à la télé ou en streaming. Je ne considère pas cette activité comme un travail : je gagne ma vie en tant que mécanicien et le pari sportif marocain arrondit simplement mes fins de mois. J’évite de cette façon tous les problèmes liés à l’addiction au jeu, notamment l’endettement et l’isolement. Avoir la tête sur les épaules est un atout non négligeable pour remporter ses paris sportifs sur la durée !

Vous pariez depuis un autre pays ?

N’hésitez pas à consulter les articles suivants pour connaitre les spécificités inhérentes à votre localité :

Menu